Légalisation de la CDB au Liban

Avez-vous entendu parler des FLEURS DE CBD, DES HUILES DE CBD ou DES PRODUITS CBD? Ils seront bientôt disponibles au Liban!

 Depuis le mois dernier (avril 2020), le Liban est devenu le premier pays arabe à légaliser la culture du cannabis médicinal (CBD).

La nouvelle industrie du CBD constituera un coup de pouce bienvenu pour l'économie des pays en difficulté face à une crise financière.

Bien que les fleurs CBD et les produits CBD étaient auparavant illégaux, ils ont longtemps été cultivés dans la vallée fertile et pastorale de la Bekka. Cela a fait du pays le troisième plus grand fournisseur de résine de cannabis et de haschich après le Maroc et l'Afghanistan.

Cette nouvelle loi réglementera les efforts de culture existants et garantira à son tour que toute utilisation abusive à des fins récréatives restera illégale.

Cette législation espère construire une industrie de plusieurs milliards de dollars car elle vise à capitaliser sur la popularité croissante des produits CBD (cannabidiol), dans l'espoir de se diversifier et de s'étendre sur le marché pharmaceutique.

Les législateurs ont bien sûr rencontré une certaine résistance contre la décision de légalisation de la CDB, mais sont restés provocants en disant qu'elle était «motivée par des motifs économiques - rien d'autre».     

Alain Aoun, député principal du Mouvement patriotique libre, déclare: «Nous avons des réserves morales et sociales, mais aujourd'hui, il est nécessaire d'aider l'économie par tous les moyens».

À la lumière de cette nouvelle révolutionnaire, nous prévoyons que d'autres pays reconnaîtront bientôt la valeur et les avantages du cannabidiol (CBD) et suivront.

 


Article suivant

commentaire ONU Laissez

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés